infoetsecret.com

Résumé SOTT, Octobre 2015 : Conditions Météorologiques Extrêmes, et Changements Terrestres

19 Novembre 2015 , Rédigé par http://www.infoetsecret.com Publié dans #INTERNATIONAL

Des ouragans apportant des inondations records et des « rivières de glace » au Moyen-Orient... est-il possible que Mère Nature renvoie un reflet à l'humanité du chaos socio-politique dans la région - et, sûrement, à l'échelle mondiale? En octobre 2015, des déluges ont causé des inondations soudaines fatales le long de la Côte d'Azur, de la mer Noire de la côte de la Turquie, des îles de la Grèce, du sud de l'Italie, et ailleurs dans la Méditerranée alors que « medi-cannes » a balayé la région. « Medi-canne » est, bien sûr, un terme nouvellement créé pour décrire cette nouvelle évolution de la météo. Le changement climatique a également touché le Moyen-Orient, où les tempêtes qui faisaient rage ont apporté des semaines de crues soudaines inédites, inondant tout le parcours de l'Égypte à l'Iran. Des orages de grêle intenses le mois dernier ont transformé le désert d'Arabie en rivières de glace, tandis que le cyclone Chapala - la seconde tempête la plus forte jamais enregistrée dans la mer d'Oman, juste derrière le cyclone Gonu en 2007 - est devenue la première tempête à toucher terre au Yémen. La forte activité sismique le mois dernier a inclus plusieurs éruptions volcaniques au Mexique crachant des cendres des centaines de mètres en l'air, un séisme de magnitude 5,9 dans le nord de l'Argentine qui a endommagé les infrastructures, un séisme de magnitude 7,5 qui a tué 400 personnes au Pakistan et en Afghanistan, et le glissement de terrain le pire jamais enregistré du Guatemala tuant 350 personnes. Des dolines ont avalé une rue en Angleterre et une voiture en Sicile, alors que la terre s'est ouverte pour former un nouveau ravin dans le Wyoming. Le typhon Mujigae a essaimé plusieurs tornades destructrices, alors que des trombes marines ont touché terre en Floride, France, Italie, Tunisie, et aux îles Canaries, souvent précédées de déluges qui ont envoyé des rivières de boue dans les rues et en direction de la mer. À la mi-Octobre, le typhon Koppu a établi un nouveau record de précipitations dans les Philippines : un impressionnant 1,3 m (52 pouces) en 24 heures. En quelques jours, Los Angeles est passé d'une canicule record à des orages de grêle dévastateurs et des précipitations record; les coulées de boue résultantes ont ensevelie des centaines de véhicules sur une route très fréquentée. L'ouragan de catégorie 5 Patricia a déversé 50 cm (20 pouces) de pluie dans le sud-ouest du Mexique, transformant les rues en rivières. Patricia était - à un moment donné, en termes de vitesses de vents soutenus - la tempête la plus forte jamais enregistrée, au niveau mondial, et a été la plus forte jamais enregistrée pour l'hémisphère occidental en termes de vitesse du vent et de la pression atmosphérique. Le Texas est passé de l'expérience d'une chaleur record et des incendies de forêt au début du mois à des inondations pour la deuxième fois cette année, avec des records de précipitations brisants ceux établis en mai. L'ouragan Joaquin s'est combiné avec un autre système de tempêtes pour produire un orage « vu une fois tous les mille ans » qui a inondé des parties de la côte Est Étasunienne. Les plus durement touchés sont les Carolines, qui ont vu les eaux de crue atteindre des niveaux records. Dans la catégorie « bizarre », le mois dernier, nous avons des séquences vidéo de l'apparition d'une « ville fantôme » au-dessus de Foshan en Chine du sud-est et d'un OVNI à l'aspect d'un « papillon de nuit » filmé dans l'Ohio. À Halloween, un astéroïde - découvert seulement deux semaines avant - est passé près de la Terre, tout comme de grandes boules de feu ont été vues à travers toute l'Europe. C'était les signes des temps pour octobre 2015... Pour comprendre ce qui se passe, consultez notre livre expliquant comment tous ces événements font partie d'un changement climatique naturel, et pourquoi il a lieu actuellement : Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique.

Partager cet article

Commenter cet article