infoetsecret.com

David Bowie en cinq actes - (Documentaire)

14 Janvier 2016 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #MUSIQUE

Hommage à une légende du rock : de son avatar Ziggy Stardust à son tube bien nommé "Fame", en passant par sa période soul américaine ("Young americans"), son virage berlinois électronique ("Heroes") puis vers la musique romantique moderne ("Scary monsters"), ce documentaire nous raconte David Bowie à travers cinq années clés de sa carrière, comprises entre 1971 et 1982. "Dans les années 1960, on me disait trop avant-gardiste pour réussir." Cinquante ans plus tard, celui qui ne voulait pas être une rock star a conquis les scènes de la planète entière, compte vingt-cinq albums à son répertoire - dont le dernier, inespéré, en 2013, The next day. Comment David Bowie est-il passé d'expérimentateur underground à idole mainstream ? C'est cette étonnante mutation que Francis Whately fait le pari de raconter à travers cinq années clés de sa carrière, comprises entre 1971 et 1982. De son avatar Ziggy Stardust à son tube bien nommé "Fame", en passant par sa période soul américaine (Young Americans), son virage berlinois électronique (Heroes) puis vers la musique romantique moderne (Scary monsters), le film nous amène au plus près des différentes métamorphoses artistiques et personnelles du chanteur. Dans l'intimité de sa création Une proximité inédite rendue possible d'abord par les témoignages de ses collaborateurs les plus proches. Parmi eux, les guitaristes Mick Ronson – avec qui il partagea la scène de 1970 à 1974 – et Robert Fripp – auteur du riff inoubliable de "Heroes" –, le musicien électronique Brian Eno, le producteur Tony Visconti, mais aussi des musiciens et choristes, des journalistes et le réalisateur du clip de "Ashes to ashes", David Mallet. Chacun nous fait notamment revivre la genèse des morceaux, nous permettant ainsi d'entrer dans l'intimité du chanteur quand il crée. Une intimité renforcée par quelques témoignages audiovisuels ou sonores, toujours bienvenus, de la star elle-même, et surtout des séquences rares, voire inédites, habilement montées, de concerts, de répétitions ou de tournages de clips. À l'image de cette scène inouïe où l'on découvre David Bowie maniaque dans un studio de Harlem répétant avec ses choristes soul, phrase par phrase, jusqu'à obtenir l'assemblage parfait de "Young Americans". (Royaume-Uni, 2013, 59mn) ARTE F

Partager cet article

Commenter cet article