infoetsecret.com

Résumé SOTT - Décembre 2015 - Météorites et conditions météorologiques extrêmes

16 Janvier 2016 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #INTERNATIONAL

Résumé SOTT des événements météorologiques extrêmes, des indicateurs environnementaux des bouleversements planétaires (séismes, volcans, etc.), et de l'activité des objets géocroiseurs du mois de décembre 2015 Une année d'événements météorologiques incroyables et de catastrophes naturelles dévastatrices s'est terminée de façon dramatique le mois dernier, ruinant pour beaucoup de gens les célébrations de Noël. Des conditions atmosphériques inhabituelles et un courant-jet polaire tournant gravement en boucle, ont apporté des chaleurs records dans l'Arctique et en Europe occidentale, où des tempêtes successives ont matraqué le Royaume-Uni, l'Irlande et la Norvège avec des records de précipitations pluvieuses et de vents de force ouraganesque. Une situation similaire s'est développée sur le côté opposé du globe, où, pour la deuxième année consécutive, la tempête du Pacifique Nord la plus intense jamais enregistrée s'est abattue sur l'Alaska et a apportée d'intenses inondations dans le Nord-Ouest des États-Unis. Décembre 2015 a été un « conte de deux États-Unis », avec la moitié Ouest connaissant généralement un froid record, des chutes de neige records, et des tempêtes de verglas, alors que les États de l'Est ont connu des records de chaleur, des tornades mortelles et des inondations records. Incroyablement, il faisait plus chaud le jour de Noël à Boston et à New York qu'il ne l'était le 4 juillet. De graves inondations ont touché tous les continents, avec plus de 100 000 personnes déplacées dans Kinshasa, la capitale du Congo ; une autre inondation a déplacé 160 000 personnes dans le centre de l'Amérique latine ; et 300 autres tuées par « les pires inondations depuis plus d'un siècle » dans le Sud de l'Inde. Il y aussi eu plusieurs éruptions volcaniques le mois dernier, de spectaculaires observations de boules de feu météoriques, des dolines engloutissant des maisons, et des tempêtes localisées d'une telle intensité que la chute de grêle a transformé les rues en rivières de glace dans le Nord de l'Argentine, tandis que des tornades ont touché le sol en Nouvelle-Zélande. Le règne animal ressent également les effets des bouleversements mondiaux : l'hécatombe massive de poissons morts continue au même rythme ; d'énormes baleines continuent de s'échouer sur les côtes ; et, pour la deuxième fois en cinq mois, un calmar géant a été filmé près de la surface... Est-ce que quelque chose s'agiterait dans les abîmes marins ? C'était les signes des temps pour décembre 2015...

Partager cet article

Commenter cet article