infoetsecret.com

Egypte Des Pharaons, Les premiers Pharaons

7 Septembre 2016 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #DOCUMENTAIRE

Le terme pharaon (de l'égyptien ancien : per-aâ « grande maison » ) sert à désigner les rois de l'Égypte antique. Les noms de quelque 345 pharaons nous sont parvenus grâce à de multiples attestations dont des listes royales compilées par les scribes égyptiens. Ces souverains se sont succédé sur une période historique de plus de trois millénaires comprise entre 3150 et 30 av. J.-C. Depuis les Ægyptiaca de Manéthon, historien et grand-prêtre d'Héliopolis au iiie siècle av. J.-C., cette longue période est divisée en trente dynasties depuis l'unification du royaume par le mythique Narmer-Ménès et jusqu'à la disparition de Nectanébo II en 343 av. J.-C., le dernier pharaon d'une Égypte indépendante. Après lui, s'ajoutent deux dynasties étrangères, la XXXIe dynastie des empereurs perses achéménides et la XXXIIe dynastie des Ptolémées d'origine macédonienne. Grâce à l'archéologie, la progression des connaissances a permis de distinguer une dynastie archaïque, antérieure à la première, la dynastie égyptienne zéro. Depuis le xixe siècle, les égyptologues regroupent ces dynasties en des séquences plus longues. Les trois plus importantes sont les « Empires égyptiens ». Chacun d'eux se termine par une période de déliquescence monarchique appelée « période intermédiaire ». À l'Ancien Empire, période de constructions des grandes pyramides de Gizeh, sont attachés les noms célèbres de Khéops, Khéphren et Mykérinos (IVe dynastie). À partir d'Ounas (fin de la Ve dynastie) puis sous ses successeurs de la VIe dynastie, les chambres funéraires s'ornent des Textes des Pyramides, les plus anciens écrits religieux de l'Humanité. Au Moyen Empire se rattachent les différents Amenemhat et Sésostris (XIIe dynastie). Cette période se caractérise par son foisonnement littéraire et notamment par ses Sagesses qui encouragent les élites au loyalisme, à l'honnêteté et à la piété. Le Nouvel Empire marque l'apogée de la puissance militaire égyptienne avec la constitution d'une vaste aire d'influence depuis la Nubie au sud et jusqu'en Syrie-Palestine au nord. Cette période est celle des pharaons guerriers Thoutmôsis Ier, Thoutmôsis III, Séthi Ier, Ramsès II et Ramsès III, membres illustres des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties. L'ultime représentant de l'institution pharaonique proprement dite est le dernier Lagide, Ptolémée XV (dit Césarion), fils de Jules César et de Cléopâtre. Quelques empereurs romains, tel Trajan à Philæ, se sont toutefois accaparé le discours et l'imagerie pharaonique dans le but de s'inscrire dans cette longue tradition monarchique.

Partager cet article

Commenter cet article