infoetsecret.com

Eglise de la météorite de Tcheliabinsk : cet envoi est un message de Dieu

5 Octobre 2013 , Rédigé par Admin

Par La Voix de la Russie | Plus de 100 kg de fragments de la météorite ont été remontés à la surface du lac Tchebarkoul dans la région de Tcheliabinsk. L’analyse des fragments a montré qu’il s’agit d’un simple chondrite c’est-à-dire d’une météorite pierreuse. Son âge est évalué à 4,5 milliards d’années. Les chercheurs ne sont pourtant pas les seuls à attendre les résultats de l’opération. La météorite est un message adressé par Dieu à l’humanité, est convaincu Andreï Breïva, chef de l’Eglise de la météorite de Tcheliabinsk.

L’Eglise s’est fixé pour mission de déchiffrer des informations d’ordre scientifique mais aussi moral, éthique et juridique contenues dans la météorite afin de les transmettre au monde. Ce qui s’est passé le 15 février dernier dans le ciel de Tcheliabinsk n’est pas dû au hasard. On a prédit il y a déjà longtemps que la Russie pourrait devenir le centre du monde spirituel. Et c’est aux environs de Tcheliabinsk que les archéologues ont découvert il y a une dizaine d’années la plus vieille colonie sur la Terre appelé Arkaïm. La météorite, ce paquet d’informations que l’humanité attendait depuis des siècles, a été envoyée dans la région de Tcheliabinsk par la volonté de Dieu, assure le chef de l’Eglise Andreï Breïva.

« Ces nouvelles connaissances doivent nous permettre d’accéder à un niveau différent de conscience de l’ère du Verseau. Et voilà qu’elles nous ont enfin parvenues sous forme de météorite. On les appelle les « tables » par analogie avec l’histoire biblique. C’est un paquet d’informations de ce genre qu’a reçu un jour Moïse. Ce n’étaient pas des symboles simplement gravés sur une pierre mais un message spécial pour les hommes avec lequel Moïse a travaillé. Le monde a beaucoup changé et les transformations s’imposent. Les connaissances spirituelles qu’on avait jusqu’ici, sont déjà épuisées. On aura de nouvelles connaissances d’ordre scientifique, mais aussi des normes morales et juridiques grâce auxquelles les gens vont vivre mieux. L’essentiel, c’est que les connaissances spirituelles et scientifiques formeront désormais un tout. »

Selon Andreï Breïva, quelques mois avant l’explosion au-dessus de Tcheliabinsk et la chute de la météorite dans le lac Tchebarkoul il a ressenti avec plusieurs autres personnes l’avènement prochain de la volonté divine.

« Toute ma vie je me suis préparé à cet événement. J’ai accompli une quête spirituelle, j’ai des capacités psy et j’y ai consacré tout ma vie. Il existe dans le monde douze personnes appelées liseurs qui sont capables de comprendre ces informations, de les déchiffrer et de les expliquer. J’en fais partie. Avant la chute de la météorite je souffrais d’une longue maladie. J’avais ce qu’on appelle une maladie chamanique. Mais au moment où la météorite est tombée, je me suis senti beaucoup mieux. J’ai eu une révélation. J’ai compris alors que ma quête spirituelle était achevée, que j’ai trouvé ce que je cherchais. »

Pour le moment l’Eglise de la météorite de Tcheliabinsk n’a pas énormément d’adeptes – pas plus de deux cents personnes au total. Il s’agit majoritairement de personnes faisant partie d’un groupe sur des réseaux sociaux. Difficile de dire combien d’entre elles croient vraiment aux tables du « Dernier Testament » et combien ne sont que de simples curieux. Même si les adeptes ne disposent à l’heure actuelle que du « Credo » ils vont déjà construire prochainement une église.

L’opération de remontée à la surface des fragments de la météorite a débuté le 10 septembre dernier. C’est dans le lac de Tchebarkoul qu’on espère retrouver le plus gros fragment pesant plus de 500 kilos.

Milena Faoustova

La Voix de la Russie

Eglise de la météorite de Tcheliabinsk : cet envoi est un message de Dieu

Partager cet article

Commenter cet article