infoetsecret.com

Le Soleil aurait un compagnon semant la mort

30 Août 2013 , Rédigé par Admin Publié dans #ACTIVITE SOLAIRE

Les temps sont à la guerre contre la Syrie, alors rappelons à tous ces dirigeants que nous ne sommes rien dans l'univers...

Notre Soleil aurait un compagnon invisible et formerait avec celui-ci une étoile binaire. Selon les chercheurs, il s’agit d’une naine brune qui serait responsable des extinctions périodiques des espaces vivants sur Terre.

C’est en 1984 qu’est apparue la théorie du Soleil en tant que système binaire. David Raup et Jack Sepkoski, paléontologues de Chicago, ont publié un article dans lequel ils affirmaient que l’extension des espaces vivants serait périodique et espacée de 26 millions d’années. Les chercheurs ont présenté les résultats d’analyse de fossiles maritimes qui dataient de périodes différentes s’étalant sur un quart de milliard d’années. Ils ont supposé que la cause de ce caractère cyclique de l’extinction ne se trouve pas sur Terre. Les astronomes ont proposé leur explication de ce phénomène.

Le Soleil serait une étoile binaire avec un compagnon plus léger appelé Némésis qui est une naine brune. Son orbite est elliptique et l’étoile s’éloigne du Soleil d’une année lumière et demie. Tous les 26 millions d’ans ils se rapprochent. La naine entre alors dans le Nuage d'Oort, un gigantesque ensemble de blocs de glace se trouvant autour de notre Système solaire, en faisant plonger un nombre de comètes vers l’intérieur du système avec un risque accru de collisions entre ces comètes et la Terre provoquant ainsi l’extinction des espèces vivants.

De nouvelles preuves du caractère périodique de l’extinction des espèces vivants ont été récemment présentées. Seulement il s’agit non pas de 26 mais de 27 millions d’années. Les partisans de la théorie de l’« étoile de la mort » ont repris du courage. Dmitri Vidé de l’Institut de l’astronomie de l’Académie des sciences de Russie fait pourtant preuve de prudence.

« Cela aurait pu être un cas isolé. Il y a très longtemps le Système solaire pouvait faire partie non pas d’un système binaire ou ternaire mais d’un amas stellaire où les étoiles se rapprochaient régulièrement l’une de l’autre. Par la suite cette amas stellaire s’est disloqué pour donner lieu à une multitude d’étoiles qui continuaient à voyager en solitaire à travers l’univers. Le Soleil serait l’une des ces étoiles-là. »

Les afflux périodiques de comètes s’expliquerait facilement sans Némésis. Selon l’une des hypothèses avancées, le Système solaire traverse parfois le plan galactique ce qui provoque des perturbations dans le Nuage d'Oort.

Cependant, personne n’a jusqu’ici réussi à démontrer l’inconsistance de la théorie de l’« étoile de la mort ». Némésis pourrait très bien finir par être détectée par les puissants télescopes de nouvelles générations.

Boris Pavlichtchev

http://french.ruvr.ru/2013_08_29/Le-Soleil-aurait-un-compagnon-semant-la-mort-3405/

Source

Par wikistrike.com - Publié dans : Astronomie - Espace

http://0z.fr/oKp7Y

Partager cet article

Commenter cet article