infoetsecret.com
Articles récents
Lire la suite

Églises incendiées, conversion forcée, exil, la liste des pays où les chrétiens sont persécutés

23 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #INTERNATIONAL

Alors qu’un attentat contre des églises en France se tramait, dimanche dernier, retour sur ces pays où la religion chrétienne est mise à mal.
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Anggun implore le président indonésien au sujet de Serge Atlaoui. "Je fais appel à vos valeurs d'humanisme"

23 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #INTERNATIONAL

 

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Ma lettre ouverte au Président de l'Indonésie au sujet de Serge Atlaoui

Monsieur son Excellence le Président Joko Widodo,

Comme vous le savez, je vis en France depuis plusieurs années. J’ai cette chance incroyable d’à la fois puiser dans la fierté de mes racines indonésiennes et la richesse de ma culture natale javanaise, et vivre dans un pays, berceau des droits de l’Homme, qui est une source d’inspiration pour la femme et l’artiste que je suis.

Je sais à quel point les Indonésiens sont sensibles aux ravages de la drogue dans le pays et la région, et je ne peux que m’associer à leur légitime indignation à ce sujet. Mais je suis également convaincue que la peine de mort n’est en aucune façon une solution pour faire baisser la criminalité ou de nous protéger des maux qui rongent notre société. Elle est pour moi un échec pour l’humanité et aux antithèses des valeurs de justice, d’équité et de fraternité qui unissent la communauté des Hommes. La justice ne peut pas être la mort, quelque-soit le crime. J’en suis viscéralement convaincue.

La condamnation de Serge Atlaoui provoque un fort émoi en Europe et tout particulièrement en France. Je partage cette émotion car de nombreuses zones d’ombres sont clairement apparues dans l’affaire judiciaire concernant Serge Atlaoui, doutes qui rendent de facto la décision d’une condamnation à la peine capitale incompréhensible alors que de nombreuses incertitudes résident dans ce dossier. De surcroit, j’ai l’intime conviction que le cri d’innocence lancé par cet homme est un cri de sincérité et de vérité.

Votre élection a été vécue en Indonésie mais aussi dans le monde entier, comme l’avènement d’une société plus bienveillante, dans un pays parmi les plus vastes et les plus importants du monde. En Europe, l’Indonésie est dorénavant associée à un pays qui condamne des hommes à la mort. Mon cœur saigne à l’idée que c’est cette image qui est ainsi envoyée au monde alors que l’Indonésie est un pays tellement ouvert, tolérant et fraternel.

Encore une fois, je ne me permettrais nullement de remettre en cause la souveraineté des lois de l’Indonésie et de l’exigence de ses citoyens de combattre avec force les fléaux de la drogue. Mais je ne peux me résoudre à voir un homme qui crie son innocence être condamné à la mort, à voir son épouse et sa famille rongées par la douleur. Notre monde vaut mieux que cela.

Vous avez la possibilité de rendre ce monde meilleur, moins violent, moins sanguinaire, moins brutal et plus juste. Je fais appel aux valeurs d’humanisme qui jalonnent votre combat personnel et la fille de Java que je suis vous implore d’accorder à Serge Atlaoui une grâce présidentielle.

Avec tout mon respect,

Anggun.

Lire la suite

La preuve par l'âme : Un polytechnicien démontre notre immortalité - François de Witt

23 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #La Télé de Lilou

Elle vient d'ailleurs, elle est porteuse d'un beau projet, nous ne le réalisons pas toujours. Mais nous avons toujours une seconde chance, et une énième, car nous sommes immortels. Une conviction ? Non, une vérité confirmée par une enquête minutieuse qui a conduit l'auteur à explorer les frontières de la connaissance - psychanalyse, paranormal, épigénétique, astrophysique, mécanique quantique -, tout comme les intuitions des philosophes et les fulgurances des mystiques. Notre âme nous accompagne discrètement car elle s'exprime par le coeur. A notre mort physique, elle passe dans une autre partie du monde, d'où elle peut communiquer avec les vivants. Et surtout, elle n'a qu'un message universel, celui de transmettre l'amour. Notre vie a un sens, notre passage sur terre a un sens. Ce livre le prouve ! François de Witt a passé son enfance aux Etats-Unis. Ancien élève de l'Ecole polytechnique et diplômé de Sciences Po, il a enquêté sur le monde économique et financier pendant dix-huit ans à L'Expansion avant de diriger successivement La Vie française, Challenges et Mieux vivre votre argent. Il a été chroniqueur radio pendant plus de vingt ans. Sa spécialité ne l'a pas empêché de s'intéresser depuis son plus jeune âge au paranormal et à la spiritualité, qui conduisent naturellement à l'âme. LA TÉLÉ DE LILOU © Lilou Productions 2014

Lire la suite

Le grand orchestre de la nature se tait peu à peu

23 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #SANTE ET NATURE

Selon le bioacousticien Bernie Krause, la moitié des sons de la nature ont disparu depuis les années 1960. En raison des activités humaines, les bruits sont inaudibles, les animaux se taisent.
Lire la suite

« On ne s’en sortira jamais ! Ben Bernanke recruté par l’un des plus gros hedge funds… ! »

23 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #ECONOMIE

« On ne s’en sortira jamais ! Ben Bernanke recruté par l’un des plus gros hedge funds… ! » Mes chères...
Lire la suite

La misère ou la mort.

23 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetseccret.com Publié dans #INTERNATIONAL

Des dépêches nombreuses en provenance de la Méditerranée et des villes frontalières entre le Mexique et les États-Unis, au cours des cinq dernières années, font état du sort dramatique qui est rése...
Lire la suite

Des images de Paris au Moyen Age

22 Avril 2015 , Rédigé par www.infoetsecret.com Publié dans #HISTOIRE

Le Louvre, l'Hôtel de Ville ou Notre Dame présentaient des visages différents au Moyen Age. Voici des images de synthèse qui permettent de découvrir la ville de Paris telle qu'on ne l'a jamais vue. Passionnant.
Lire la suite