infoetsecret.com
Articles récents

Gerald Celente sur la guerre mondiale, la crise économique, l'or, ...un possibe false flag

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

Lire la suite

Le plus inutile et le plus dangereux des dépistages est celui du cancer du sein - WikiStrike.com

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin Publié dans #SANTE ET NATURE

Lire la suite

Une détective a découvert qui était Jack l'Éventreur - WikiStrike.com

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

Lire la suite

Zimbabwe - les braconniers y vont cash sur les éléphants: 81 d'entre eux assassinés au cyanure -...

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

Lire la suite

SE SOIGNER AUTREMENT : LE JEÛNE

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin Publié dans #SANTE ET NATURE

Lire la suite

FUKUSHIMA : UN TICKET POUR L’ENFER ?

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin Publié dans #Fukushima

Nous vous parlions hier de la très dangereuse et très technique opération à risque qui aura lieu dans 2 mois pour sortir les barres de corium et des risques encourus, non seulement pour le Japon, mais pour toute la planète.

Devant l’incroyable manipulation qui règne à propos de cette catastrophe, il nous semble utile de rappeler l’état des lieux dantesque actuel de cette centrale qui est entrain de mettre en grave danger la population japonaise et risque aussi de nous atteindre tous, dans une indifférence quasi générale.

Agissez contre ce scandale, SIGNEZ LA PÉTITION INTERNATIONALE http://fukushima.over-blog.fr

Extraits et photos sur Fukushima diary news (site indépendant d’un japonais qui transmets les infos en temps réel) (en anglais)

1) - [Édito] Quel est l’endroit le plus sûr au monde ?

Quel est l’endroit le plus sûr au monde ? C’est ce que tout le monde aimerait savoir le plus.
L’essentiel est que plus c’est loin du Japon, moins c’est contaminé. Néanmoins, il est difficile d’identifier où parce que la réponse dépend de “pour qui ?”. Il y a cependant des choses qu’on ne doit pas oublier. Ici, je voudrais en expliquer trois.

1. La carte des contaminations est un tout petit aperçu manipulé de la situation générale.

Certains me montrent la carte classique de la contamination du Japon et disent “Hé, c’est moins contaminé que Tchernobyl”, etc.
Ça n’a aucun sens pour trois raisons :
1. La carte a été faite par le gouvernement a intérêt à empêcher les gens de déménager.
2. Cette carte ne parle que du césium 134/137. On a au moins dix autres sortes de radionucléides dispersés depuis la centrale de Fukushima.
3. Tchernobyl est terminé alors que Fukushima va continuer pendant encore au moins 40 ans.

2. La question n’est pas sur la radioactivité actuelle mais sur le pire qu’elle pourra atteindre.

Ça n’a aucun sens de juger sur la base de la contamination radioactive actuelle parce que ça continue toujours. Si tu ne meurs pas cette nuit, tu devrais essayer de calculer à quel point on en sera quand ça sera démantelé, c’est à dire dans 40 ans ou plus.

3. Des risques pour le Pacifique et pour l’hémisphère Nord.

Beaucoup de cartes de contamination ont été publiées en 2011. La plupart d’entre elles concernaient la “pollution de l’air”. Or, selon un rapport récent, les eaux contaminées ont atteint l’Indonésie et l’Australie aussi. Quand on se penche sur les eaux extrêmement radioactives, on devrait penser aux risques dans le Pacifique. Quand on réfléchit à une nouvelle explosion, il faut penser aux risques pour l’hémisphère Nord et pour le Pacifique parce que, après une telle explosion, l’ensemble des eaux extrêmement radioactives va se déverser dans la mer aussi.
Dans tous les cas on ne peut pas ignorer les risques sur le Pacifique.

2)

Tepco a admis dans une conférence de presse du 18 et 20 septembre dernier que 11m3 par heure d’azote radioactif se répandait dans l’atmosphère depuis les réacteurs 1 et 2. (264m3/jour)

3)

La citerne qui a fuit les 300 m³ a 5 boulons desserrés, des joints d’étanchéité largement distendus

Article lié : [Photo] On trouve déjà de la rouille dans l’intérieur des citernes à eau extrêmement radioactive

http://fukushima-diary.com/

Sur Altersociétal.org :

Les cuves devant, les réacteurs 1 à 4 ensuite, puis la mer Au moment de terminer une note d’information sur la situation nucléaire au Japon, je vois l’attention publique japonaise et internationale à nouveau attirée (photo du Japan Times) sur un incident, en fait un « petit » incident au regard de ce qui menace réellement.

…En effet la menace réelle vient du sous-sol du site de la centrale qui est en train de devenir un véritable marécage radioactif en bord de mer. Si rien n’est fait ce marécage va s’étendre peu à peu sur des kilomètres tout autour et dans la mer. Fragilisant les assises du site, il porte en lui le risque, en cas de tremblement de terre, d’un glissement de terrain qui emmène tout ou partie de la centrale dans l’océan.

L’incident sur lequel l’attention est focalisée aujourd’hui concerne une des pièces constituant ce marais. TEPCO vient donc de reconnaître le fait que 300m3 d’eau hautement contaminée a fui d’une des 900 cuves de stockage et a pu rejoindre la mer. Ces cuves sont parquées dans de grands bacs en béton avec des bords de 30cm de haut (voir la photo) permettant de récupérer l’eau si elles fuyaient – le stockage est en principe temporaire et les cuves, utilisées depuis 2 ans, ne sont pas garanties pour plus de 5 ans. Des valves permettent d’évacuer l’eau de pluie du bac en béton. On ne sait exactement où est la fuite, la radioactivité est trop élevée pour qu’on s’y attarde, on pompe le reste pour le mettre dans une autre cuve. TEPCO regrette – non pas l’incident mais – l’anxiété causée dans le public. On sait aussi qu’au moins 300m3 d’eau contaminée rejoignent la mer chaque jour.

Pour TEPCO, l’incident que la NRA déclare aux autorités internationales n’est pas particulièrement important (c’est la quatrième fuite d’une cuve, mais la première détectée si tardivement) et il est vrai que le plus grave est ailleurs comme indiqué plus haut (et expliqué par ex dans ma note). Que serait la situation si de nombreuses cuves se mettaient à fuir, quel est le devenir de cette mer radioactive constituée par ces 900 cuves ? Pourquoi tant d’eau contaminée ? Parce que les coriums des réacteurs 1 à 3 doivent être refroidis, parce que cela ne suffit pas et qu’il faut injecter de l’azote dont 20% devenue radioactive s’échappe dans l’atmosphère. Parce que l’eau injectée devient radioactive, et qu’une bonne partie n’est pas récupérée mais va rejoindre la nappe phréatique puis la mer. Elle chemine, via, non seulement les fuites des tuyauteries, des sous-sols et des tranchées creusées par TEPCO, mais vraisemblablement à travers le radier en béton sous les réacteurs que les coriums ont disloqué, créant au minimum des crevasses qui se sont élargies et continuent à le faire, mettant la nappe phréatique en relation avec les cuves des réacteurs.

Rien n’est fait, parce que TEPCO, les autorités japonaises et internationales, se refusent à considérer que c’est la situation la plus vraisemblable. Le reconnaître serait déclencher l’anxiété du public et vraisemblablement relancer sa méfiance si ce n’est son hostilité au nucléaire. Il leur paraît préférable de minimiser, de nier la menace réelle posée par la centrale de Fukushima. Y faire face correctement exigerait des travaux et des dépenses pharaoniques et de déplacer la population pour la mettre en sûreté. Ce négationnisme nucléaire peut conduire à une catastrophe planétaire.

Source:

http://lesbrindherbes.org/2013/09/24/fukushima-un-ticket-pour-lenfer/

FUKUSHIMA : UN TICKET POUR L’ENFER ?
FUKUSHIMA : UN TICKET POUR L’ENFER ?
FUKUSHIMA : UN TICKET POUR L’ENFER ?
Lire la suite

Et l'air de rien, la Pologne commença à confisquer l'épargne retraite des Polonais

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

Après Chypre et le vol partiel des dépôts bancaires, voici la Pologne et la confiscation de l’équivalent des assurances-vie en euro.

L’étau se resserre sur les épargnants et vous auriez tort de penser que "chez nous, ce n’est pas pareil". La dépêche en anglais de Bloomberg du 4 septembre n’a pas été relayée par la presse française. En voici donc la substantifique moelle. La Pologne va saisir et annuler les obligations d’État détenues par les fonds de pension sous gestion privée - cela afin d'accélérer l’opération de nationalisation du système pour infléchir la dette publique. Les fonds de pension conserveront les actifs investis en action et les futures contributions au système de capitalisation seront volontaires. "Le système de retraite privé repose partiellement sur l’expansion de la dette ce qui s’avère très coûteux", a indiqué le Premier ministre Tusk lors de la conférence de presse. "L’effet sur la dette publique est dévastateur et nous a empêché de faire un nouveau bond dans notre développement". Ce mouvement permettra de réduire la dette publique de 8 points de PIB, a chiffré Jacek Rostowski, le ministre des Finances. En effet, les rendements sur les obligations à dix ans émises en zloty ont augmenté de 13 points de base depuis octobre 2012, et atteignent 4,79%, le taux le plus haut depuis octobre 2012. L’État prendra le contrôle des obligations détenues par les fonds de pension et les transformera en retraites du système public. Les sociétés dépositaires de ces fonds de pension polonais sont des filiales des grands noms de la finance européenne : Aegon NV, Allianz, MetLife, Aviva, AXA, Assicurazioni Generali, ING Groep et Nordea Bank. Transposé à la France, voici ce que cela donnerait : vos contrats en assurance-vie en euro (qui sont des obligations principalement françaises) sont saisis. Vos contrats en unités de compte (les supports en actions) resteraient intouchés. En lieu et place, vous obtenez des droits supplémentaires à l’assurance vieillesse (CNAV). Tout ceci, vous expliqueraient messieurs Ayrault et Moscovici (ou leurs successeurs), pour le bien de la France qui doit contrer une brutale remontée de ses taux d’emprunt. Une attaque sauvage de la Finance Sans Visage. Il est normal que, vous, détenteur d’une assurance-vie et jouissant de privilèges fiscaux, veniez au secours de votre pays. La Pologne et la France : une troublante ressemblance Pensez-vous que la situation des finances publiques de la Pologne soit beaucoup plus désespérée que celle de la France ? Absolument pas et en plus son dernier taux de croissance a été de 0,8% (contre 0,3% en France). Un coup d’œil sur Eurostat vous apprend que le ratio dette/PIB de la Pologne n’est que de 57,3%, contre 91,9% pour la France. Par ailleurs, la dynamique de la Pologne est comparable puisqu’en un an, la dette de la Pologne ne s’est accrue que de 1,7% de PIB, exactement comme la nôtre.

Via Maître CONFUCIUS

Source:

http://www.brujitafr.fr/article-et-l-air-de-rien-la-pologne-commen-a-a-confisquer-l-epargne-retraite-des-polonais-120240290.htmlhttp://

Et l'air de rien, la Pologne commença à confisquer l'épargne retraite des Polonais
Lire la suite

Fawkes News - Plus on est de Fawkes moins ils rient !: La NASA indique que la comète ISON se...

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

Lire la suite

Pas de porte de sortie pour la crise économique

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

Marc Rousset, diplômé HEC, Docteur ès Sciences Economiques, MBA Columbia University, AMP Harvard Business School, a occupé pendant 20 ans les fonctions de Directeur général dans les groupes Aventis, Carrefour et Veolia. Il est l’auteur de Pour le Renouveau de l’Entreprise (Editions Albatros, 1987), de La Nouvelle Europe de Charlemagne (préface d’Alain Peyrefitte, aux Editions Economica, 1995, Prix de l’Académie des Sciences Morales et Politiques) et des Euroricains(Editions Godefroy de Bouillon, 2001).

En 2010, il a sorti de nouveau un ouvrage intitulé La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou toujours aux éditions Godefroy de Bouillon. Il a tenu à se prononcer sur la crise mondiale qui déchire le monde et notamment la France.

La Voix de la Russie. Il y a cinq ans débutait une crise économique mondiale. Quelles sont les perspectives d’après vous ? Va-t-on recouvrer la prospérité économique en France et en UE ?

Marc Rousset. « Je crois que l’économie française et à titre général l’économie européenne se portent mal. Les Etats-Unis peuvent avoir un très léger espoir tout en courant à la catastrophe qui paraît même inévitable ! Pour expliquer la situation actuelle de l’économie mondiale, française et celle de l’UE, je vois huit raisons qui peuvent être évoquées. Dans ces huit raisons, j’en vois deux qui sont tout à fait normales. J’en vois une qui est complètement fausse et je vous dirai laquelle. Et je vois cinq raisons anormales sur lesquelles il conviendrait de rectifier le tir. Et je terminerai mon exposé par une conclusion parce qu’analyser, c’est bien, mais encore faut-il savoir ce que nous souhaitons ! Et cette conclusion sera dotée de quelques chiffres clés sur ma vision du nouvel ordre mondial aussi bien sur le plan économique que sur le plan politique.

Alors, des huit raisons qui font que nous vivons une économie folle et que le monde est complètement déboussolé, j’en prends deux qui sont complètement normales. Il est normal qu’il y ait compétition économique. Il y a également une montée en puissance des pays émergeants. C’est normal également ! Aucun pays au monde qui a une économie n’a su se préserver de la diffusion technologique. Le capitalisme débridé a, bien sûr, accéléré la diffusion d’information et son propre déclin. Une grande partie de la production industrielle mondiale est assurée par les pays émergeants. C’est tout d’abord la Chine et son cas est assez préoccupant pour la Russie en particulier, et l’Inde malgré ses difficultés économiques actuelles.

Ce que je trouve d’une stupidité déconcertante, c’est l’idée que les banques sont à l’origine de la crise ! C’est l’arbre qui cache la forêt ! Depuis le Moyen Age il y a toujours eu des banques ! Les banquiers italiens, en France aussi nous avons eu Jacques le Cœur, etc. Et même du temps de l’URSS, il y avait des banques.

En ce qui concerne les cinq raisons anormales et des difficultés que nous connaissons, c’est ces cinq sur lesquelles il convient de rectifier le tir. La plus importante que tout le monde oublie et cependant, ell est primordiale : c’est le problème de l’inconvertibilité du dollar en or. C’est-à-dire l’inconvertibilité réalisée par le traité du 15 août 1971. C’est à partir de ce moment-là d’ailleurs que l’économie a commencé à se débrider avec un petit décalage dans le temps ! C’est en 1980 qu’a commencé le véritable dérèglement de l’économie mondiale, mais entre 70 et 80, cela ne fait jamais qu’une dizaine d’années !

Alors cette inconvertibilité du dollar en or avec les chèques en blanc pour le déficit fédéral, déficit commercial et je vous rappelle que tous les mois la Federal Reserve Bank permet met la réévaluation d’un manque monétaire. Si on ne lance pas la création monétaire à hauteur de 85 milliards de dollars par mois, le déficit américain ne correspond pas au niveau de financement de leur économie.

Deuxième raison anormale, celle du capitalisme mondial qui ne correspond pas aux intérêts des peuples et surtout des peuples industrialisés tels que l’Europe, voire même les Etats-Unis. C’est ce libre échange débridé qui a produit le malheur. La France en 30 ans a perdu trois millions d’emplois industriels.

Troisième idée : il n’y a pas d’économie solide sans valeurs solides. Cela a été aussi bien défendu par de Gaulle que par Pétain, chacun à sa façon. Même de Gaulle a défendu le travail et la famille après 1945 ! La vraie valeur solide de tout peuple qui se respecte c’est : travail – famille – Patrie ! Il n’y a pas d’économie solide sans valeurs solides ! Or, L’Europe de l’Ouest est en décadence politique et militaire. La décadence est un tout. Et en général, si vous avez une décadence morale, c’est-à-dire celle des valeurs d’une société, vous n’aurez jamais une économie solide avec une société qui part à l’eau.

Quatrième idée qui me paraît anormale : cela a été la folie keynésienne sur laquelle se sont appuyés tous les politiciens français qui l’avait trouvés tout simplement extraordinaire : plus on dépense, mieux se porte l’économie. C’est comme ça qu’on est arrivé à une dette qui approche en France 100% du PIB.

Cinquième idée sur laquelle il me paraît important de revenir : c’est de vouloir éclater les valeurs, en particulier de la France et puis d’autres pays industrialisés, c’est de vouloir développer une économie de la demande tandis que l’Allemagne a été la première à comprendre qu’une économie développée était une économie de l’offre avec des entreprises compétitives et qui exportent.

En conclusion, voici les chiffres-clés. Dans les pays du Sud, la dette va jusqu’à 180% du PIB avec, par exemple, un taux d’intérêt au Portugal qui remonte à 7% ! La France qui approche les 100% du PIB et les 61% de diplômés en 2012 qui n’ont toujours pas trouvé d’emploi en 2013 !

Prenons maintenant les Etats-Unis avec une dette qui augmente de 1.000 milliards de dollars par an! Aux Etats-Unis, le taux de chômage est de l’ordre de 23%. Et à l’heure actuelle la dette américaine représente 17.000 milliards de dollars ! »

Commentaires de la Rédaction. Un monde se meurt. Il s’agit du monde qui est celui de la conférence de Potsdam avec ses partis pris et ses idées figées sur le bien et le mal, sur le Hollywood et la mode, sur l’Europe et le Rideau de Fer. Ce monde qui nous a tous porté dans son giron n’est plus. Expulsés de son corps déchiré, nous continuons de nous accrocher à quelques illusions en feignant d’ignorer ostensiblement la vérité brutale qui s’impose de plus en plus à nos yeux. Ceci dit, posez-vous juste une toute petite question : à quel avenir croyez-vous ? Et en fait, y en a-t-il un pour l’Europe et pour les Etats-Unis vu l’état actuel des choses ? /N

Alexandre Artamonov

Télécharger le fichier audio

Source: La Voix de la Russie

Pas de porte de sortie pour la crise économique
Lire la suite

Il a annoncé un tremblement de terre majeur , puis il y a eu celui du Pakistan

25 Septembre 2013 , Rédigé par Admin

De http://bengarno.over-blog.com

Habituellement , Suspicious0bservers met une seule nouvelle vidéo par jour.

Mais aujourd'hui , il en a mis 2.

La raison est fort simple :

Dans la première , il annonce un tremblement de terre d'importance dans les prochains jours.

Puis Il y a eu celui du Pakistan - de magnitude 7.7

Finalement , sa deuxième vidéo explique comment l'activité du soleil laissait deviner une possibilité de gros tremblement de terre.

En résumé ,

lorsque un trou coronal libère une éjection de masse coronale,

c'est de l'énergie qui est libérée.

Lorsque la terre reçoit ce surplus d'énergie,

les possibilités de gros tremblements de terre augmentent.

Avant de mettre les 2 vidéos d'aujourd'hui,

je dois mettre celle d'hier - elle est complémentaire , en ce sens qu'elle aidera à

comprendre les 2 autres.

Par Ben Garneau Publié dans : Tremblements de terre

Lien direct de l'article

http://0z.fr/gOCMYhttp://

Lire la suite